Version falc

Accès aux soins

L’accès aux soins est l’un des droits fondamentaux de l’usager.

Pour faciliter aux personnes autistes cet accès aux soins, améliorer les interventions sanitaires et médico-sociales, favoriser le respect de leurs droits, leur inclusion sociale, leur autonomie, leur santé et leur bien-être, une actualisation des Recommandations de Bonnes Pratiques est parue en février 2018.

Les recommandations de bonnes pratiques

Trouble du spectre de l’autisme – Signes d’alerte, repérage, diagnostic et évaluation chez l’enfant et l’adolescent, HAS, Février 2018.

Trouble du spectre de l’autisme : interventions et parcours de vie de l’adulte, HAS, Décembre 2017

L’accès aux soins somatiques

A l’autisme, sont très fréquemment associés ce que nous appelons les comorbidités ou troubles associés qui peuvent être de différent type :

  • Neurodeveloppemental : trouble du langage, trouble du développement intellectuel, déficit attentionnel etc.
  • Sensoriel : surdité, basse vision etc.
  • Psychopathologique : Anxiété, dépression, TOC etc.
  • Neurologique : Épilepsie, problème neuromoteur etc.
  • Somatique : dentaire, cardiaque, digestive, métabolique etc…

Une vigilance particulière est nécessaire concernant l’accès aux soins qui peut s’avérer complexe pour différentes raisons : les déficiences cognitives ou de communication des personnes autistes qui limitent parfois l’expression des besoins ou de la douleur, le manque d’autonomie personnelle qui peut engendrer un manque d’attention à l’hygiène bucco-dentaire par exemple, la méconnaissance des médecins des spécificités du au handicap ou à l’autisme etc. Les douleurs somatiques peuvent être à l’origine de troubles du comportement ou de changement de comportement.

     QUELQUES RESSOURCES
Vigilance sur les faux traitements de l’autisme

Attention, de plus en plus de fake news sur des traitements « miracle » qui « guérissent » l’autisme circulent sur internet. Un groupe de travail avec la Miviludes a été constitué pour mieux recenser ces dérives. Nous rappelons qu’il est essentiel de se référer aux recommandations de bonnes pratiques de la HAS qui recense les pratiques recommandées dans la prise en charge de l’autisme.